La 69ème session ordinaire du Conseil des ministres s'est tenue à Dakar

  • 69ème session ordinaire du Conseil des ministres de l'Omvs
  • 69ème session ordinaire du Conseil des ministres de l'Omvs
  • 69ème session ordinaire du Conseil des ministres de l'Omvs

La 69ème Session ordinaire du Conseil des Ministres de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal, OMVS, s’est tenue les 12 et 13 février 2017 à Dakar, au siège de l’Omvs.

Elle a été présidée par Son Excellence Mohamed Ould Abdel Vettah, Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines de la République Islamique de Mauritanie, Président en Exercice du Conseil des Ministres de l’OMVS, et en présence de : M. Kadéba Condé, Conseiller Chargé d’affaires de l’Ambassade de Guinée au Sénégal, représentant M. Cheik Taliby Sylla, Ministre de l’Energie de la République de Guinée; M. Malick Alhousseini, Ministre de l’Energie et de l’Eau de la République du Mali, M. Seydna Ali Ould Mohamed Khouna, Ministre de l’Equipement et des Transports de la République Islamique de Mauritanie ; M. Mansour Faye, Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement de la République du Sénégal.

L’objet principal de la session etait l’examen des rapports d’activités 2016, des programmes d’activités et des budgets 2017 du Haut Commissariat et des sociétés de gestion : SOGED (Société de gestion du barrage de Diama), SOGEM (Société de gestion du barrage de Manantali), SOGENAV (Société de gestion pour la navigabilité du fleuve Sénégal).

Les travaux ont débuté par une cérémonie d'ouverture, avec un mot de bienvenue prononcé par le Ministre de l’Eau et l’Assainissement du Sénégal, M. Mansour Faye.

Prenant la parole à son tour, le Haut-Commissaire de l'OMVS, M. Kabiné Komara a saisi l’occasion pour souhaiter la bienvenue à ses hôtes, et délivrer un aperçu des avancées fort significatives réalisées dans l’exécution du programme 2016 par l’ensemble du système Omvs, qu’il s’agisse d’activités purement techniques, de mobilisation de financement pour les projets, ou de diversification et renforcement des partenariats.

Démarrage imminent des travaux de Gouina ; engagements déjà sécurisés ou sérieux pour la réalisation des lignes de transport d’énergie prioritaires (projet Manantali 2) ; accélération du projet Navigation dont les études seront incessamment disponibles pour lever les financements nécessaires ; coup de pouce à la sécurité alimentaire dans les Etats dans le cadre du projet PGIRE et une accélération du Plan d’Action Régionale pour l’Amélioration des Cultures Irriguées ; lutte contre les effets des changements climatiques, avec en particulier la mise en place d’un observatoire des massifs du Fouta Djallon…ce sont là quelques uns des acquis importants soulignés par M. Kabiné Komara dans son allocution.

Le Président du Conseil, M. Ould Abdel Vettah a rendu hommage à ces avancées et a félicité le Haut Commissaire ainsi que l’ensemble du système Omvs. Il a cependant rappelé les urgences de l’heure : « Notre bassin, nos pays membres se peuplent d’avantage. Et la population, majoritairement jeune, a des besoins urgents en énergie, en alimentation de qualité, en cadre de vie décent, en moyens de déplacements, et en emploi. Et aucun service ne peut être différé. C’est dire que tout est, et tout semble être indispensable », dira le ministre, en évoquant la lourde responsabilité de l’OMVS « pour aider ses Etats membres à faire face aux défis de la sécurité alimentaire, de l’énergie, de la mobilité spatiale, de l’emploi et même, éventuellement, de la sécurité » .

Au terme des travaux, le Conseil a approuvé les programmes d’activités des différentes structures et pris un ensemble de résolutions réglant les questions à l'ordre du jour. (Voir discours du Haut Commissaire de l’Omvs joint).