Déficit hydrologique dans la vallée : le Haut-Commissaire de l’OMVS sur le terrain

  • Visite du Haut Commissaire de l'OMVS dans la région de Matam

Le Haut Commissaire de l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal, M. Hamed Diane Séméga,était en déplacement à Matam ce mercredi 10 janvier 2018 , afin de visiter les stations de pompage qui alimentent les aménagements hydroagricoles de la région : stations de Matam, Doolol Hodobéré, et Djoulol . M. Séméga souhaitait ainsi constater de visu les difficultés d’approvisionnement en eau à partir du fleuve Sénégal, qui pourraient compromettre les cultures de saison sèche chaude qui se déroulent habituellement de février à juin.

Cette situation avait déjà suscité plusieurs initiatives de l’OMVS pour écouter, informer les acteurs, et accompagner l’Etat du Sénégal dans la recherche de solutions. Une mission conjointe regroupant des entités de l’Omvs, des représentants des Etats et de la SAED, a été dépêchée sur place ; une session extraordinaire de la Commission permanente des Eaux (CPE), organe consultatif de l’OMVS en charge de l’allocation des ressources en eau selon les usages, s’est tenue les 24 et 25 décembre sur la question et fait des préconisations techniques. La visite du Haut Commissaire a permis d’échanger avec les autorités administratives locales sur la situation de l’année hydrologique, marquée par un déficit important, et les mesures de sauvegarde envisagées par l’OMVS. Parmi celles ci il a été retenu de reporter au 15 février les lâchers d’eau depuis Manantali (destinés à augmenter le niveau de l'eau), afin de permettre à la SAED de prendre les dispositions pour le curage des axes concernés en procédure d’urgence.

Par ailleurs le Gouverneur de Matam a  fait état de son intention d'organiser prochainement un forum de sensibilisation des populations à la situation hydrologiqe et aux comportements adaptés dans un contexte de changements climatiques, projet auquel l'OMVS compte s'associer, a assuré le Haut Commissaire.