Les managers de l'OMVS en réunion de concertation

  • Séminaire interne du top management de l'OMVS, Somone, 25-26 novembre 2017
  • Séminaire interne du top management de l'OMVS, Somone, 25-26 novembre 2017
  • Séminaire interne du top management de l'OMVS, Somone, 25-26 novembre 2017
  • Séminaire interne du top management de l'OMVS, Somone, 25-26 novembre 2017

"L'OMVS se trouve à la croisée des chemins. Reconnue comme un excellent modèle d’intégration et de gestion des eaux transfrontalières au niveau africain et mondial, elle doit se montrer aujourd'hui plus apte à faire face à de nouveaux enjeux et défis cruciaux". C'est sur ces mots que le Haut Commissaire de l'OMVS, M. Hamed Diane Séméga, a ouvert ce 25 novembre 2017, les travaux de la rencontre d'échanges et de concertation avec les Présidents de Conseil d''Administration et les Directeurs généraux des sociétés de patrimoine de l'OMVS en présence du Secrétaire général de l'OMVS et de la Coordonnatrice régionale du Projet de Gestion Intégrée des Ressources en eau (PGIRE).

Le ton était ainsi donné pour ce séminaire interne, dont l’objectif principal est d’harmoniser et de mettre à niveau les réflexions stratégiques, mettre en synergie les idées, et surtout instaurer un climat, une culture de collaboration entre responsables du système OMVS réfléchir ensemble aux grands enjeux de gestion de l'Organisation pour les prochaines années.

Car il ne faudra rien de moins pour relever les nombreux défis qui interpellent l’OMVS, parmi lesquels M. Séméga a signalé la mise en œuvre des programmes et projets prioritaires, mais aussi les enjeux institutionnels tels que la modernisation des structures de l’OMVS, la mise en place d’un système d’autofinancement durable, la transparence et l’équité dans le partage des coûts, charges et bénéfices entre les Etats membres.

Réussir la politique énergétique et faire de l’OMVS un acteur incontournable du marché sous régional de l’Energie, concrétiser la navigation sur le fleuve Sénégal, contribuer aux efforts des Etats en faveur de la sécurité alimentaire, et renforcer le leadership de l’OMVS au niveau régional comme au niveau international : tels sont les autres principaux axes programmatiques sur lesquels devront porter les efforts de tous pour les prochaines années, selon le Haut Commissaire.

Cette retraite des principaux responsables, qui doit durer 2 jours, intervient après une première réunion de concertation tenue en juillet au Haut Commissariat de l’OMVS. Parions qu’elle est appelée à devenir un rendez-vous régulier et pérenne dans l’agenda commun du Haut Commissairiat et des sociétés SOGEM, SEMAF, SOGENAV, SOGED et SOGEOH.