PGIRE II : Troisième réunion du Comité de Pilotage à Dakar

  • Troisième Comité de pilotage du PGIRE II
  • Troisième Comité de pilotage du PGIRE II
  • Troisième Comité de pilotage du PGIRE II

Le Projet de Gestion Intégrée des Ressources en Eau et de Développement des Usages à buts Multiples de l’eau du Bassin du Fleuve Sénégal (PGIREII), a tenu sa 3ème réunion du Comité de Pilotage ce lundi 27 février 2017 au King Fahd Palace (Dakar).

La rencontre était présidée par Monsieur Kabiné KOMARA, Haut Commissaire de l’OMVS, en présence de Mme Joséphine FRANTZEN, Première Conseillère de l’Ambassade des Pays Bas, de Monsieur Oumar DIALLO, Représentant de la Banque Mondiale, de Monsieur Marimantia Diarra, Haut Commissaire Adjoint de l’OMVS, Monsieur Madine BA, Secrétaire Général de l’OMVS et de Madame Anta SECK, Coordinatrice Régionale du PGIRE II. Ont également pris part à cette rencontre, les experts de l’Unité de Coordination Régionale du PGIRE II, les représentants du Haut Commissariat de l’OMVS, les Directeurs des sociétés de Gestion du système OMVS : Société de Gestion et d'Exploitation du barrage de Diama. (SOGED), Société de Gestion de l'Energie de Manantali (SOGEM), et Société de Gestion et d’Exploitation de la Navigation (SOGENAV), les représentants des Ministères (Santé, Pêche, Agriculture et Finance) des Etats membres, les points focaux FEM ainsi que les Agences d’Exécution du PGIRE II.

Cette troisième réunion du comité de pilotage, était l’occasion pour les différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet de faire le point sur son état d’avancement, d’examiner et d’approuver les programmes de travail et de budget pour l’année 2017 et de formuler des recommandations en vue d’améliorer la performance du projet. A l’issue de la réunion, plusieurs recommandations ont été formulées, notamment : prendre les dispositions idoines (toutes parties impliquées) pour améliorer considérablement le taux de décaissement du projet avant la revue à mi-parcours ; renforcer le suivi rapproché de l’exécution des contrats de travaux au niveau de la mise en œuvre des activités d’aménagements hydro-agricoles inscrites au titre du PTA de 2017 des Agences d’Exécution ; veiller à une meilleure implication des points focaux FEM dans la mise en œuvre des volets environnement et changements climatiques ; prévoir dans les présentations futures de l’état d’avancement du projet, une matrice de suivi des recommandations mettant en exergue les responsabilités et le niveau d’exécution ; envisager dans les prochains comités régionaux de pilotage une présentation des indicateurs du suivi physique de la mise en œuvre du projet ; améliorer la qualité des dossiers techniques soumis à approbation par l’OMVS et la Banque Mondiale dans le processus de passation de marché ; et enfin mobiliser les fonds de contrepartie par les Etats membres pour permettre la réalisation des activités financées par ces fonds dans les délais convenus.